Brûler la terre pour conquérir les esprits...

Brûler la terre pour conquérir les esprits...

" Il est un arbre dont je n'entends pas dire qu'ait germé son pareil ; un arbre invaincu, arbre...

La lutte culturelle ou l'impossible victoire?

La lutte culturelle ou l'impossible victoire?

            Selon Régis Debray «Une...

Tisnalalit ou la Renaissance

Tisnalalit ou la Renaissance

Le phénix ou phoenix, mot grec Phoînix, qui signifie "Pourpre" est un oiseau légendaire, doué...

Le défi kabyle

Le défi kabyle

               La Kabylie peut...

La Kabylie, une terre méditerranéenne

La Kabylie, une terre méditerranéenne

              Par ses paysages et...

Les Maîtres de vérité en pays kabyle (4)

Les Maîtres de vérité en pays kabyle (4)

                "Elle se tient...

Pourquoi ce site?

Pourquoi ce site?

  « Notre propos sur ce site est de rendre la Kabylie à sa dimension méditerranéenne,...

Nos ancêtres adeptes du soleil

Nos ancêtres adeptes du soleil

                ...

Qu'Athéna nous protège !

Qu'Athéna nous protège !

            Il fut un temps, le monde...

Pour une loi réprimant le blasphème

Pour une loi réprimant le blasphème

Voici une contribution de notre ami et maître, Jean-Michel Lascoux, ancien professeur de Lettres...

La mort dans le regard

La mort dans le regard

              Acrésios, roi d'Argos a une fille qui s'appelle Danaé. Selon l'oracle, si cette...

Religion et liberté en Kabylie

Religion et liberté en Kabylie

      "La bête arrache le fouet au maître et se fouette elle-même pour devenir maître, et ne...

L'homme ancien et l'idée de dieu

L'homme ancien et l'idée de dieu

Pour le monothéiste, Dieu est unique. La croyance, pour ce dernier, est très simple. Dieu,...

Le monstre dans l'imaginaire kabyle

Le monstre dans l'imaginaire kabyle

Awaγzen, ogre ou cyclope...

Apulée - Eros et Psyché (texte latin)

Apulée - Eros et Psyché (texte latin)

  (Apulée L'âne d'or ou les Métamorphoses Livre IV) [28] Erant in quadam civitate rex et...

Afulay - Iṛus d Psukki :-: Apulée - Eros et Psyché

Afulay - Iṛus d Psukki :-: Apulée - Eros et Psyché

    (Texte latin) Iṛus d Psukki     Amacahu, deg yiwet n turbit1, llan...

Anẓar, Ilibbiyen, Igrikkiyen d Ilaṭiniyen

Anẓar, Ilibbiyen, Igrikkiyen d Ilaṭiniyen

Imezwura-nneγ ttgen aṭas n wazal i tmeddurt d wayen sen-d-yezzin. Ttidiren s wayen...

VIII. Timecreṭ, le centre du cercle

VIII. Timecreṭ, le centre du cercle

              La viande de...

Les Maîtres de Vérité en pays kabyle (3)

Les Maîtres de Vérité en pays kabyle (3)

        L'oracle et la...

Pour une nouvelle Numidie ! Mise au point (2)

Pour une nouvelle Numidie ! Mise au point (2)

      Le mythe est le discours d’une société sur elle-même.   Il nous...

Les Maîtres de vérité en pays kabyle (2)

Les Maîtres de vérité en pays kabyle (2)

  La Vérité des saints kabyles   Pour les Grecs de l'âge...

VII. Timecreṭ, dans l'oeil du monothéisme

VII. Timecreṭ, dans l'oeil du monothéisme

    Dans cet article, nous allons essayer d'étudier un exemple parfait de...

VI. Timecreṭ, partage de compensation

VI. Timecreṭ, partage de compensation

                    Timecreṭ est une pratique qui met fin, durant un jour, aux inégalités...

Les Maîtres de Vérité  en pays kabyle (1)

Les Maîtres de Vérité en pays kabyle (1)

  Tidett, Vérité en kabyle, est presque sur toutes les lèvres et...

La Kabylie et la religion

La Kabylie et la religion

              Le villageois kabyle...

Epictitus, Afuslibri - Epictète Manuel

Epictitus, Afuslibri - Epictète Manuel

I. Ta eph'hémin ta ouk eph'hémin (Ayen icudden ɣer-nneɣ d wayen ur ncudd ara...

Nos ancêtres, vous dites? Lesquels ?

Nos ancêtres, vous dites? Lesquels ?

              Les Kabyles disent...

Tous azimuts: contre le Berbère

Tous azimuts: contre le Berbère

         Nous allons, dans cet article, voir comment...

Si l'Afrique du Nord m'était contée...

Si l'Afrique du Nord m'était contée...

En ce moment, nous lisons énormément de choses dans les journaux et sur les pages des réseaux...

Le paganisme, à l'épreuve du monothéisme

Le paganisme, à l'épreuve du monothéisme

Nna Tassadit, une vieille femme kabyle, dans son champ, vaque à ses activités champêtres....

Le réveil du Lotophage

Le réveil du Lotophage

  "Mais, à peine en chemin, mes envoyés se lient avec les Lotophages qui, loin de méditer le...

 Mammeri:

Mammeri: "L'arbre de mon climat à moi, c'est l'olivier"

      "L'arbre de mon climat à moi, c'est l'olivier ; il est fraternel et...

"La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert" Mise au point

  Si nous nous intéressons aux cultures antiques grecques et latines, ce n'est pas pour...

Tafigurit n ddunit ɣer Yemzwura-nneɣ

Tafigurit n ddunit ɣer Yemzwura-nneɣ

(ixf amezwaru) Imezwura-nneγ ttgen aṭas azal i tmeddurt d wayen sen-d-yezzin. Ttidiren...

Les Berbères ont le droit de revendiquer leur part de l'héritage gréco-latin

Les Berbères ont le droit de revendiquer leur part de l'héritage gréco-latin

  Entretien réalisé par le correspondant de la Tribune à Tizi...

  • Brûler la terre pour conquérir les esprits...

    Brûler la terre pour conquérir les esprits...

  • La lutte culturelle ou l'impossible victoire?

    La lutte culturelle ou l'impossible victoire?

  • Tisnalalit ou la Renaissance

    Tisnalalit ou la Renaissance

  • Le défi kabyle

    Le défi kabyle

  • La Kabylie, une terre méditerranéenne

    La Kabylie, une terre méditerranéenne

  • Les Maîtres de vérité en pays kabyle (4)

    Les Maîtres de vérité en pays kabyle (4)

  • Pourquoi ce site?

    Pourquoi ce site?

  • Identité religieuse, entre étiquette et ressentiment

    Identité religieuse, entre étiquette et ressentiment

  • Nos ancêtres adeptes du soleil

    Nos ancêtres adeptes du soleil

  • Qu'Athéna nous protège !

    Qu'Athéna nous protège !

  • Pour une loi réprimant le blasphème

    Pour une loi réprimant le blasphème

  • La mort dans le regard

    La mort dans le regard

  • Religion et liberté en Kabylie

    Religion et liberté en Kabylie

  • L'homme ancien et l'idée de dieu

    L'homme ancien et l'idée de dieu

  • Le monstre dans l'imaginaire kabyle

    Le monstre dans l'imaginaire kabyle

  • Apulée - Eros et Psyché (texte latin)

    Apulée - Eros et Psyché (texte latin)

  • Afulay - Iṛus d Psukki :-: Apulée - Eros et Psyché

    Afulay - Iṛus d Psukki :-: Apulée - Eros et Psyché

  • Anẓar, Ilibbiyen, Igrikkiyen d Ilaṭiniyen

    Anẓar, Ilibbiyen, Igrikkiyen d Ilaṭiniyen

  • VIII. Timecreṭ, le centre du cercle

    VIII. Timecreṭ, le centre du cercle

  • Les Maîtres de Vérité en pays kabyle (3)

    Les Maîtres de Vérité en pays kabyle (3)

  • Pour une nouvelle Numidie ! Mise au point (2)

    Pour une nouvelle Numidie ! Mise au point (2)

  • Les Maîtres de vérité en pays kabyle (2)

    Les Maîtres de vérité en pays kabyle (2)

  • VII. Timecreṭ, dans l'oeil du monothéisme

    VII. Timecreṭ, dans l'oeil du monothéisme

  • VI. Timecreṭ, partage de compensation

    VI. Timecreṭ, partage de compensation

  • Les Maîtres de Vérité  en pays kabyle (1)

    Les Maîtres de Vérité en pays kabyle (1)

  • La Kabylie et la religion

    La Kabylie et la religion

  • Epictitus, Afuslibri - Epictète Manuel

    Epictitus, Afuslibri - Epictète Manuel

  • Nos ancêtres, vous dites? Lesquels ?

    Nos ancêtres, vous dites? Lesquels ?

  • Tous azimuts: contre le Berbère

    Tous azimuts: contre le Berbère

  • Si l'Afrique du Nord m'était contée...

    Si l'Afrique du Nord m'était contée...

  • Le paganisme, à l'épreuve du monothéisme

    Le paganisme, à l'épreuve du monothéisme

  • Le réveil du Lotophage

    Le réveil du Lotophage

  • Feraoun:

    Feraoun: "Nous sommes riverains d’une même mer, tributaires d’un même climat et fixés sur la même...

  •  Mammeri:

    Mammeri: "L'arbre de mon climat à moi, c'est l'olivier"

  • "La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert" Mise au point

  • Tafigurit n ddunit ɣer Yemzwura-nneɣ

    Tafigurit n ddunit ɣer Yemzwura-nneɣ

  • Les Berbères ont le droit de revendiquer leur part de l'héritage gréco-latin

    Les Berbères ont le droit de revendiquer leur part de l'héritage gréco-latin

 

 

 

Le mythe est le discours d’une société sur elle-même.

 

Il nous semble encore une fois nécessaire de faire une mise au point sur nos motivations et nos choix sur ce site. 

Si nous tentons de trouver des points communs entre la culture gréco-romaine antique et la culture kabyle, c’est parce que nous sommes convaincus que là se trouve la possibilité de rattacher la Kabylie et plus largement l’Afrique du Nord à cette mer qui est aussi la nôtre, n’en déplaise à ceux qui voudraient nous rattacher à un orient fantasmatique.

Faire de la mythologie grecque et de la culture grecque antique notre principale source de réflexions est notre manière de nous rattacher à cet ensemble méditerranéen, né avec le périple d’Ulysse, continué avec l’arpentage du monde par les savants grecs et parachevé par la puissance imposée par Rome à ce lac intérieur.

 

Mais contrairement à ce que nous lisons ici et là, il ne s’agit pas de dire que les Berbères seraient les vestiges d’un passé lointain et antique et qu’ils n’auraient pas évolué depuis. Il ne s’agit pas non plus de dire que les Berbères, plus anciens, sont à l’origine de toutes les mythologies méditerranéennes, et de présenter les mythes grecs et latins comme des manières de lire une histoire berbère enfouie dans les tréfonds des âges. Ce serait là au pire de la naïveté, au mieux une sorte d’évhémérisme moderne qui voudrait voir dans les mythes une Histoire mythifiée.

Nous ne sommes pas dupes, et nous sommes conscients que les mythes sont des productions culturelles qui trouvent leur sens et leur complétude dans une société donnée, à une époque donnée. Et il est clair que la mythologie, en tant que telle, n’a aucune existence comme corpus ni pour Hésiode, ni pour Eschyle ni même pour Platon. Ce que nous appelons mythologie est un ensemble de mythes rassemblés de manière systématique quand la culture qui les a produits n’était plus.

Cependant les mythes, pour tous les auteurs de l’Antiquité, étaient des références obligées, mouvantes, variables, mais partagées par tous.  Le mythe porte en lui une vérité humaine valable en tout temps et en tout lieu, du moins pour ce qui concerne le mythe grec, sorte de discours sur l’humanité, ses travers, ses besoins, comme une anthropologie avant l’heure : un discours sur l’homme. En ce sens, nous suivons Castoriadis qui voit dans le mythe grec, non pas seulement une première étape vers la philosophie, mais une philosophie elle-même, discours d’auto-fondation d’une société qui ne cesse de se remettre en cause. Le mythe est le résultat d’une société auto-instituée, auto-nome au sens étymologique du terme, c’est-à-dire qui se donne ses propres lois et ses propres institutions.

Une société autonome, c’est ce que nous voulons voir dans la société berbère en général, et kabyle en particulier, capable de se donner ses propres institutions et de réserver la possibilité de les remettre en cause, de les réformer, voire de les abolir, si elles ne sont pas justes.

Il ne s’agit pas non plus pour nous de faire comme si les Berbères avaient toujours été spoliés de leur culture, et qu’ils seraient non seulement les inventeurs de l’alphabet, mais même de la mythologie grecque… Il est vrai que ce genre d’inepties fait florès sur l’internet berbère. Mais tel n’est pas notre propos, à force de faire compétition des origines, on perd l’essentiel de vue, notre culture se meurt, il faut la revivifier.

Nous avons des mythes qui nous sont propres, mais ces mythes berbères ne sont plus des données d’évidence. Bien qu’ils aient laissé des traces dans la littérature et la société berbères, ils sont cachés sous les vêtements importés du monothéisme. Notre objectif c’est de les retrouver, mais il n’est pas possible de les trouver en eux-mêmes. Nous avons choisi de prendre comme point de comparaison les mythes et rites grecs, c’est notre choix, subjectif, à la fois pour des questions de goût mais aussi d’intérêt. Maintenant, notre vision n’est pas la seule, nous ne cherchons ni l’exclusivité, ni l’exhaustivité. Libre à tous ceux qui veulent rattacher les Berbères à l’Afrique sub-saharienne, à l’Egypte ou à la Phénicie. Pour notre part, nous nous contentons de parler de ce que nous connaissons et de ce qui nous intéresse, la méditerranée.

 

 Désormais pour nous qui vivons au XXIème siècle, le mythe est un objet culturel, que nous pouvons tous nous approprier à condition de savoir raison garder.

 Il s’agit pour nous de donner aux Kabyles, et aux Berbères en général, les éléments qui leur permettront de construire une culture moins muséographique, moins folklorique, plus vivante, plus nourrie par les apports des autres méditerranéens. C’est notre objectif quand nous traduisons des textes grecs et latins, donner de nouvelles sources à une culture qui en est à son chant du cygne. Inspirations artistiques, littéraires, architecturales etc. qui nous permettront de voir notre monde avec de nouveaux yeux, pour changer le paradigme univoque du monothéisme, et voir dans la Kabylie, une nouvelle Athènes, une nouvelle Rome, ou plus justement une nouvelle Numidie.

 

 

 

 

0
0
0
s2sdefault
X

Right Click

No right click